11 astuces pour réduire vos impôts sur le revenu

Comment diminuer ses impôts ?

De nombreuses solutions de défiscalisation françaises sont en vigueur. La déduction, le crédit d’impôt, la réduction d’impôt permet aux contribuables de réduire ses impôts. Investisseurs bénéficier d’avantages fiscaux intéressants.

La France est le pays le plus taxé de l’Europe. Mais c’est aussi le pays ou il existe le plus de manières de réduire ses impôts.

La pression fiscale étant une vraie réalité. Découvrons 11 solutions pour investir avec vos impôts. Ces solutions efficaces pour réduire vos impôts nécessitent comme pour tout investissement, de s’informer et bien comprendre avant d’investir. Nous avons répertorié pour vous 11 façons de réduire ses impôts

1 Investissez dans un bien immobilier pour réduire vos impôts

Pour commencer, l’immobilier est une valeur refuge donc ça va vous permettre de traverser tranquillement les périodes de crises en toute sérénité :

En effet, L’Etat a mis en place depuis un certain temps des lois de défiscalisation. Elle permet à tout contribuable d’investir dans l’immobilier en bénéficiant de réductions d’impôts sur le revenu. Et ainsi pouvoir réduire ses impôts ! (la loi généralement utilisée pour cela est la loi Pinel). En fonction de votre niveau imposition vous avez la loi Malraux, loi des Monuments historiques.

Retraite complémentaire

Comment défiscalser ?

réduire vos impôts

2 Faites des dons pour réduire vos impôts

En versant des subventions à des organismes à but non lucratif et d’intérêt général, vous pouvez aussi réduire vos impôts.

Vous bénéficiez de 66% de déduction d’impôts du montant du don avec une réduction maximale de 20% du revenu imposable.

Et 75% des versements aux organismes fournissant des soins, des repas ou un logement aux personnes défavorisées dans la limite de 521€.

Quant aux dons et cotisations aux partis et mouvements politiques, ils sont pris en compte dans la limite de 15000€ par an et par foyer fiscal. L’excédent est reportable sur les cinq années suivantes.

Les différentes formes de dons sont possibles : espèces, chèques virement

3 Faire des travaux d’économie d’énergie

Alors, l’idée est ici d’obtenir un crédit d’impôt. En déduisant des impôts les dépenses liées aux travaux énergétiques. Ces derniers sont réalisés dans une résidence principale achevée depuis 2 ans minimum.

L’avantage fiscal est de 30 % des dépenses dans la limite de 8 000€ pour une personne seule et de 16 000€ pour un couple.

Soyez vigilants : les entreprises de travaux doivent être certifiées RGE (reconnu garant de l’environnement)

réduire vos impôts
« Un millionnaire est un milliardaire qui vient de payer ses impôts » Jean Rigaux
réduire vos impôts
« Un millionnaire est un milliardaire qui vient de payer ses impôts » Jean Rigaux

4 Employé un salarié à domicile pour réduire vos impôts

Ainsi, obtenir un crédit d’impôt sur le revenu à hauteur de 50% des sommes dépensées au cours de l’année.

Quant au plafond, il est de 12000€ par an auquel s’ajoutent 1500€ par enfant à charge ou membre du foyer fiscal qui a plus de 65 ans (limite totale de 15000€).

Les activités prises en compte sont les gardes d’enfants, le soutien scolaire, le ménage, l’aide à domicile pour les personnes âgées… En cas d’invalidité d’un membre du foyer fiscal le plafond est fixé à 20000€, afin d’aider au financement de l’assistance d’une personne.

L’emploi et les services à domicile (résidence principale ou secondaire) permettent aussi de réduire ses impôts par le biais de crédits d’impôts.

5. La garde d’enfants hors du foyer pour réduire les impôts

Pour les enfants de moins de 6 ans, un crédit d’impôt de 50% des frais annuels dans la limite de 2300€ par enfant soit une déduction maximale de 1150€ par enfant. Veuillez noter que la personne ou l’établissement de garde doit être agréée ou dans un établissement titulaire d’un agrément.

Epargner sur une solution retraite pour réduire vos impôts

réduire vos impôts

On parle ici d’épargner en vue de la retraite tout en bénéficiant d’un avantage fiscal. En fonction des sommes versées sur ces placements retraite.

Pour le PERP (Plan d’épargne populaire, il est possible de déduire les sommes versées sur ce contrat dans la limite des 10 % des revenus professionnels ou 10% du PASS (Plafond annuel de la sécurité sociale). À la sortie, la rente est soumise au barème progressif de l’impôt sur le revenu.

Optimisez votre patrimoine financier et immobilier

Construisez votre patrimoine pour la retraite

40%

Payer moins d’impôts sur le revenu

7 Investissez dans les Dom Tom pour réduire vos impôts

La loi Girardin permet de soutenir l’économie des SNC dans les Dom TOM. En contrepartie, l’Etat immobilise votre argent pendant au maximum 18 mois. Vous êtes solidaire de l’investissement pendant 5 ans. Et l’état vous rend votre investissement avec un rendement. En fonction des entreprises intermédiaires de la loi Girardin vous pouvez bénéficier de 10 % à 30 %. Le montant de votre impôt est le plafond de la défiscalisation. Vous pouvez bénéficier de 18 000€ net de rétrocession locataire ce qui correspondant à 60 000 € de montant annuel investit.

8 Investissez dans le capital d’une PME réduire ses impôts

Pour inciter à financer les petites et moyennes entreprises, les contribuables qui participent au financement de PME bénéficient d’avantages fiscaux.

Entrer au capital d’une jeune PME française ou européenne non cotée peut se révéler extrêmement rentable. Avec les plateformes internet de crowdfunding ce type de placement est aujourd’hui à la portée de tous. Les risques étant élevés, l’Etat accorde aux investisseurs un avantage fiscal de 25% pour réduire ses impôts sur le montant placé dans l’année par le contribuable.

Il est nécessaire de conserver vos titres d’entreprises pendant une durée minimale de cinq ans. En revanche, l’investissement est plafonné : les versements ne peuvent excéder 50 000 euros par an pour une personne seule ou 100 000 euros par an pour un couple ayant une imposition commune. Soit, avec un taux de 25%, une économie maximale de 12 500 euros ou de 25 000 euros. D’autre part cette réduction d’impôt rentre dans la niche niches fiscales des 10 000 euros mais la réduction d’impôts est repérable pendant 5 ans.

Retraite complémentaire
« Un millionnaire est un milliardaire qui vient de payer ses impôts » Jean Rigaux

9 Investissez dans un FIP ou FCPI pour réduire vos impôts

(Fonds d’investissement de proximité) ou FCPI (Fonds commun de placement dans l’innovation)

Pour les contribuables qui souhaitent participer au dynamisme économique des entreprises sans prendre le risque de rentrer au capital d’une PME, il est possible d’acheter des parts de FCPI (Fonds communs de placement dans l’innovation) ou/et de FIP (fonds d’investissement de proximité).

Ainsi, vous placez votre argent dans des entreprises non cotées par le biais de ces fonds. La réduction d’impôt est de 18% des versements effectués dans la limite de 12000€ pour un célibataire et 24000€ pour un couple. Cela permet une réduction maximum de 2640 € pour un célibataire et de 5 280€ pour un couple.

L’avantage fiscal est repris si l’investissement n’est pas conservé 5 ans.

Il est possible de doubler ces montants puisqu’un investissement dans des FCPI et dans des FIP sont cumulables.

Comme pour le financement d’une PME, les parts de FCPI et FIP doivent être conservées au moins 5 ans.

10. Investissement forestier et réduire ses impôts

Un investissement dans un groupement foncier forestier (GFF), une société d’épargne forestière (SEF) ou un Groupement d’intérêt économique et environnemental forestier (GIEEF), trois entités qui s’occupent des acquisitions et des ventes ainsi que de la gestion des forêts en France. La réduction d’impôt est de 18% dans la limite de 5 700 euros pour un célibataire et 11400€ pour un couple. Les parts doivent être conservées 5 ans.

Retraite complémentaire
« Un millionnaire est un milliardaire qui vient de payer ses impôts » Jean Rigaux

Tout savoir pour réduire vos impôts

11 L’investissement dans des SOFICA

 

Société pour le Financement du Cinéma et de l’Audiovisuel. La réduction d’impôt est de 30% de la somme investie dans la limite de 18000€ /an ou 25% du revenu global net annuel. Par conséquent le montant maximal de la réduction d’impôt atteint 5400 euros. L’investissement dans une SOFICA non garantie est par nature un investissement sur lequel vous risquez une perte en capital.