Comment fonctionne l’assurance vie ?

L’assurance vie est un support d’épargne sur lequel vous placer une somme d’argent en capital et ou de manière régulière si vous le souhaitez. Son nom peut être mal interpréter au premier abord car certaines personnes font référence à l’assurance pour la vie, on expliquera en quoi cela consiste. L’assurance vie est clairement un placement d’épargne financière offrant une belle rentabilité.C’est également un super outil de transmission, permettant de limiter les impôts lors de successions. Découvrez le fonctionnement de l’assurance-vie avec son rendement, sa fiscalité, et son optimisation dans le cadre de la transmission du patrimoine.

Définition de l’assurance vie

assurance vie

L’assurance vie est initialement une coquille vide d’un point de vue juridique et fiscale. C’est plus en détail un produit d’épargne avec une rentabilité interessante et une excellent outil de transmission.

Le contrat d’assurance vie trouve sa définition de la manière suivante : « le contrat par lequel, en échange d’une prime, l’assureur s’engage à verser au souscripteur, ou à une personne désignée par lui, une prestation déterminée en cas de mort de l’assuré ou à une époque déterminée s’il est toujours en vie ».

Nous pouvons donc définir l’assurance vie comme un produit financier permettant de capitaliser son argent et de protéger ses proches.

L’assurance vie souscrit par l’investisseur à un rôle d’épargne et rentre dans la catégorie des placements financiers. Il est donc primordial de vérifier votre niveau de connaissances financières, l’horizon de placement ainsi que le niveau de risque souhaité.

De manière réglementaire, vous ne pouvez souscrire une assurance vie sans avoir effectué un profil investisseur.

Sachez que l’assurance-vie est le produit d’épargne préféré des Français. Certainement parce qu’il atteint vos objectifs de gestion de patrimoine. L’assurance vie offre la possibilité de :

Developper un capital ou l’obtention d’une rente à moyen ou long terme

Protéger ses proches en cas de décès (le lien de parenté n’est pas obligatoire afin de transmettre sans imposition)

D’avoir à tout moment la disponibilité de l’argent même si une durée de détention est recommandé.

L’assurance-vie est un produit d’épargne unique, très polyvalent et surtout indispensable d’avoir. Outre les rendements intéressant, saviez-vous que l’assurance-vie permet aussi d’investir sur les marchés financiers ou en immobilier direct ou indirect ?

Comment utiliser l’assurance-vie?

Il faut d’abord constituer une épargne de précaution ce qui correspond en général à 3 mois de salaires. Ensuite on peut investir son argent sur un placement avec un rendement plus important. Un profil de risque est obligatoire afin de déterminer votre capacité ou non à vouloir prendre du risque. Cela permet de déterminer les supports sur lequel investir votre argent et d’avoir une idée du rendement.

L’autre avantage : c’est un placement défiscalisé sur les retraits au delà de 8 ans de détention en respectant un barème.

L’assurance vie est un excellent produit de placement d’épargne puisqu’il vous permet de répartir votre capital sur des fonds euros garantis, des actions et de l’immobilier. C’est la raison pour laquelle l’assurance vie reste intéressante. 

Plusieurs choix possibles au niveau de l’allocation :

Le contrat d’assurance vie peut se composer en fond euros et en unité de compte.

Le fond en Euros des contrats d’assurance vie

assurance vie

Les contrats en fond euros sont des fonds sécurisés car ils offrent une garantie du capital. En effet, dès la souscription la garantie est libellée en euros, et cela quelle que soit la date de fin du contrat. Ce principe souligne la garantie pour l’investisseur car ce dernier est assuré de retrouver son capital initial augmenté des intérêts. Cela signifie que la somme d’argent placée est garantie quelle que soit l’évolution des marchés financiers. Par conséquent, vous ne pouvez pas perdre d’argent sur les support en fonds euros grâce à la garantie par nature qu’ils proposent.

Le taux minimum garanti est plafonné par contrat grâce au code des assurances. Cette rentabilité annuelle est capitalisable par effet de cliquet. Les contrats en fonds euros sont par conséquent des placements sécurisés et sollicités lors de crises financières.

Le taux d’intérêt technique représente un taux d’intérêt minimum : il s’évalue à 75 % du TME (Taux moyen des emprunts d’État) : c’est le taux de rentabilité sur le marché secondaire des emprunts d’État à taux fixe supérieurs à sept ans. Sa publication se fait tous les mois par la Caisse des dépôts et consignations pendant les huit premières années sans pouvoir être supérieur au plus bas des deux taux suivants : 3,5 % ou 60 % du TME au-delà de huit ans.

La participation aux bénéfices est le résultat de l’obligation revenant aux compagnies d’assurance de distribuer au minimum 90 % de leurs bénéfices techniques (c’est la différence entre les primes encaissées et les intérêts techniques) et 85 % au minimum des bénéfices financiers (bénéfices générés grâce aux investissements).

Les contrats en euro ordinaires se distinguent des contrats en euro croissance reposant sur l’existence d’une provision de diversification. L’assureur n’a pas d’obligation à fournir  une garantie immédiate de capital mais seulement à une garantie à terme. Cela lui offre ainsi la possibilité de diversifier le placement des primes.

Les fonds euros sont gérés par les compagnies d’assurance et sont investis en majorité en obligations d’États européens (appelé également dette souveraine ou dette de l’Etat). Pour un meilleur rendement, les fonds euros les plus rentables sont investis en actions ou en immobilier.

Les unités de compte des contrats d’assurance vie 

Les contrats qui expriment la garantie en unités de comptes constituées d’actifs financiers dont la liste est fixée par l’article R 332-2 du Code des assurances.

Il faut retenir que dans les contrats en unités de compte, il n’y a pas de taux de rendement garanti.

assurance vie

Les assureurs vont garantir l’existence des supports sur lesquels sont placées les primes, mais non leur valeur. La valeur des droits de l’investisseur sera liée au regard de la valeur des fonds dans lesquels les primes ont été placées. La valeur acquise sera constituée d’une part de la valeur des fonds, et d’autre part des revenus perçus par ces fonds.

La rentabilité des contrats en unités de compte est donc définie par l’allocation d’actifs de départ ainsi que par les arbitrages éventuels futurs, en fonction du profil investisseur et de gestion.

Pour savoir si l’unité de compte peut être intéressant pour vous, il faut déjà vérifier son historique sur les 10 dernières années. l’idéal est de pouvoir constater l’évolution des unités de compte en période de crises économiques.

En période de crise, il est donc toujours recommandé de choisir une allocation sécuritaire. Vous pouvez commencer en fond euros, puis transformer le contrat sur différents supports en unités de comptes. C’est à dire fond euros et unité de compte, tout en conservant l’antériorité fiscale du contrat. Tout changement de répartition du capital est appelé « faire un arbitrage ».

L’unité de compte ou « UC » sont des fonds actions, obligations, monétaires ou immobiliers qui boost votre épargne financière. Les UC sont associés à un risque de perte en capital : elles sont plus orientées sur le risque mais permettent un meilleur gain potentiel à long terme. L’échelle de risque AMF (Autorité des Marché Financiers) est mesurée de 1 à 7.

L’allocation d’actif peut être répartie entre les fonds euro, les unités de compte. Vous pouvez dans ce cadre faire appel à un expert en allocation d’actifs afin de réaliser une gestion pilotée, c’est à dire une gestion sur mesure.

Les indispensables à connaître sur l’assurance vie

L’argent placé en assurance-vie reste toujours disponible.

Votre argent n’est jamais bloqué, vous pouvez faire des rachats partiels ou retraits d’argent quand vous le souhaitez. Cependant, l’argent retiré comme sera disponible sous 10 jours pour être visible sur votre compte bancaire.

Vous entendez souvent une durée de 8 ans ? C’est normal, cela représente simplement la date d’anniversaire à partir de laquelle vous pouvez retirer de l’argent net d’impôt.

Retenez que l’assurance vie n’est pas une assurance décès.

Outil de transmission non imposable jusqu’à 152 500€ par personne. Vous pouvez donc transmettre sans lien de parent. Enfant d’un autre lit, voisin, ami …

L’assurance-vie est une solution d’épargne.

Vous pouvez détenir plusieurs contrats d’assurance vie et ainsi bénéficier de la garantie à hauteur de 70 000 € par assureur et par client.

L’assurance-vie et les niches fiscales

Comme évoqué, l’assurance vie est un support d’épargne  formidable pour dynamiser votre argent dormant. Mais il offre la possibilité également de créer un patrimoine financier sans impôt. La confusion de l’épargne « bloquée » pendant 8 ans vient d’ailleurs de là. En effet, en cas de retraits uniquement la fiscalité de l’assurance vie est optimale après 8 ans. D’où le fait que même si vous n’avez pas d’argent à placer sur une assurance vie, il est toujours intéressant d’en ouvrir une pour prendre date fiscalement. la fiscalité s’applique lorsque vous faites un rachat sur votre assurance-vie. Cet impôt est calculé sur la part de plus-value constatée lors de votre rachat et non pas sur l’ensemble du rachat.

Après 8 ans, vous allez bénéficier d’une exonération d’impôt sur votre retrait selon un certain barème.

C’est l’âge du contrat qui est important, et non le moment où vous placez votre argent.

Concernant la fiscalité sur le retrait d’argent. Elle est différente si vous êtes célibataire ou en couple.

  • Célibataire : 4 600 € d’intérêts / an exonérés
  • Couple (Mariage ou Pacs) : 9 200 € d’intérêts / an exonérés

Si vous voulez retirer de l’argent placée sur une assurance vie avant les 8 ans. 

Voici la fiscalité appliquée que vous pouvez choisir lors de votre retrait :

  • Soit vous payez la flat tax de 30% sur les intérêts (12,8% + les prélèvements sociaux de 17,2%)
  • Soit vous payez l’impôt en fonction de votre tranche marginal imposition TMI 11% 30% 41% 45% + + les prélèvements sociaux de 17,2%).

L’assurance-vie et la transmission du patrimoine

Le lien familiale n’est pas obligatoire. Vous pouvez donner de l’argent à n’importe quelle personne que vous connaissez.

Vous pouvez donc choisir comme vous le souhaitez vos bénéficiaires et transmettre jusqu’à 152 500 € sans frais de succession. Ce montant est valable par bénéficiaire. 

C’est un avantage « hors succession », qui permet de transmettre hors droit commun (vous pouvez nommer  votre voisin, ami, enfant d’un autre lit, concubin, partenaire de PACS.). Ce ou ces privilégiés vont bénéficier d’un abattement considérable. Et bien entendu la clause bénéficiaire reste confidentielle.

Retenez également que les primes versées après 70 ans sont assujetties aux droits de succession. Seulement un abattement de 30 500 € sera disponible pour l’ensemble des bénéficiaires. 

L’assurance vie : l’épargne préférée des Français

  • Epargne avec une meilleure rentabilité
  • Capital garanti jusqu’à 70 000 € (vous pouvez ouvrir plusieurs assurances vie dans différents établissements)
  • Après 8 ans, possibilité de complément de revenus de 4 600€ ou 9 200€ sans impôts

En savoir plus sur l’assurance vie

Call Now Button

Simulation investissement

Simulateur investissement

Simulation Investissement

Découvrez comment créer du capital

Simulation Pinel

Simulation Pinel

Découvrez comment ne plus payer d'impôt pendant 9 ans !

 

 

x